Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Calendrier

Recherche

Heure

Archives

21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 17:58

fruits.jpg

 

 

Selon Ibn al Qayyim rahimahullah :

 

« Les médecins sont d’accord, que s’il est possible de traiter une maladie par la nourriture existe, on ne revient plus au médicament et que s’il est possible de traiter une maladie par un médicament simple on aura plus recours au composé.

Ils ont dit : « Toute maladie qu’on peut vaincre par la nourriture et du régime, on ne doit pas essayer de la vaincre par les médicaments. 

Ils ont dit : « le médecin ne doit plus être passionné à prescrire des médicaments »

 

 

Utilisation de la diète, du régime

 

« Le médecin doit apporter le bon état de la santé manquant ou le garder en forme et éloigner la maladie existante par ce qui l’empêche de se produire : par le régime.

Ainsi Il cherche à rétablir l’équilibre du corps en :

-                 Rassemblant ce que la dispersion est nuisible

-                 Diminuant ce que l’augmentation fait mal,

-                 Ou augmentant ce que la diminution n’est pas convenable.

 

 

On mettra en pratique les 3 règles de la médecine des corps (conserver la santé, s’éloigner de toute chose nuisible, rejeter les matières corrompues) en :

1-                        Rejetant les matières corrompues

2-                        Le sang agité, les spermes successifs, l’urine, l’excrément, la flatuosité, les matières vomies, l’éternuement, le sommeil, la faim et la soif, ces 10 choses ne doivent pas être obstruées

3-                        La diète le régime

 

 

Il y a deux sortes de régimes :

-                 L’abstinence de tout ce qui attire la maladie (diète des sains)

-                 L’abstinence de tout ce qui augmente la maladie (diète des malades, car si la maladie est à la diète, sa maladie cesse de s’aggraver et ses forces commencent à l’éloigner)

 

Le Prophète sallalahu`alayhi wa salam recommandait la diète et défendait tout ce qui peut être nuisible, Salma fille de Qays a raconté ceci :

 

« Qays entra chez le Prophète où il trouvé `Ali qui était en pleine convalescence. Nous avions avec nous des rameaux de régime de dattier.

Le Prophète  sallalahu`alayhi wa salam se mit à manger, `Ali se mit à manger aussi

« Va doucement `Ali, tu es encore convalescent » dit alors le Prophète sallahu `alayhi wa salam.

`Ali s’arrêta, le Prophète  sallalahu`alayhi wa salam continua à manger des dattes.

IL leur fut servit ensuite de la blette et de l’orge cuite,

« Ceci t’est plus à propos et convient mieux à ton état de santé » dit alors le Prophète le Prophète sallalahu`alayhi wa salam à `Ali.

 

 «  En général, la diète est le plus grand des remède et empêche la maladie si elle n’arrive encore et si elle arrive elle arrête son augmentation et sa propagation.

IL serait bon de savoir que la défense à un malade, convalescent ou un sain, de prendre un aliment fortement désiré par lui et par sa nature et qu’il en prend une petite quantité que sa nature n’a pas de mal à la digérer, alors cet aliment ne lui sera plus nuisible, voir il lui serait efficace car l’estomac et la nature la reçoivent avec consentement, d’où la rectification de ce qu’on a peur d’être nuisible et peut être serait il plus efficace que de prendre ce que la nature déteste et le pousse des remèdes. »

 

Ibn Majah dans son sounan rapporte d’après Ikrimah d’après Ibn `Abbas :

«  Le Prophète sallalahu`alayhi wa salam rendit visite à un homme, il lui demanda : que désire tu ?

L’homme lui répondit : du pain de froment.

 Le Prophète sallalahu`alayhi wa salam dit : «  celui qui possède du pain de froment doit en envoyer à son frère, puis il reprit :

 si vous avez un malade qui désire quelque chose à prendre, donnez la lui à manger. »

 

 

Ibn Taymiyyah rahimahullah dans sa définition des maladies prescrit l’utilisation de la diète en cas d’excès ou une consommation de nutriments essentiels en cas de carences :

 

« Elle est l’opposé de la bonne santé. Il s’agit d’une dégradation en l’homme qui altère 2 choses :

-                  Sa perception ( ex : être frappé de cécité ou de surdité, percevoir des choses à l’opposé de ce qu’elles sont vraiment, s’imaginer des choses qui n’existent pas en réalité.)

-                 Son état physique (être atteint de faiblesse digestive, détester des aliments dont on a besoin tout en aimant ce qui est néfaste et fait souffrir.)

 

De tous ces facteurs naît une douleur physique qui est due à une dégradation :

-                  quantitative :

Soit un manque d’éléments nutritifs vitaux que le souffrant doit donc consommer

Soit un excès et le soufrant doit donc se mettre à la diète.

ou

-                 Qualitative : Comme être atteint d’une forte fièvre ou d’un froid intense, dans ce cas le souffrant doit avoir recours à des remèdes. 

 

Selon Jalal ad din as Suyuti rahimahullah :

" Dés que l'on peut traiter l'individu par les ressources alimentaires (c'est à dire régime diététique), on a pas alors à recourir aux médicaments."

 

 

Citations des grands savants médecins

 

Tant que tu peux soigner à l’aide d’aliments, ne soigne pas avec des médicaments. (Al Razi)

Si le patient peut être traité par le régime, éviter les médicaments, les associations de médicaments; et s'il peut être traité par des médicaments simples, éviter les associations de plusieurs médicaments. (Al Razi)

Si tu tiens à maintenir en bon état le tempérament de quelqu'un, donne-lui une alimentation appropriée. (Ibn Sina, Poème de la médecine, 792)

 

 

Revoir  l’article sur la répartition des maladies provenant de la nourriture :

http://medecine-prophetique.over-blog.com/article-32840041.html

 

Nous verrons également par la suite dans la série d’articles consacrée à la préservation de la santé le grand rôle que notre alimentation pourra jouer.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Medecine Prophétique - dans Les traitements
commenter cet article

commentaires