Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Calendrier

Recherche

Heure

Archives

2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 17:04

bismilla.gif

 

Ce blog a été mis en place à titre informatif afin de sensibiliser la communauté musulmane et ainsi rendre plus facilement accès à cette médecine souvent oublié que nous a transmise en héritage notre meilleur exemple : le Prophète Muhammad (que la paix et la bénédiction d’Allah soit sur lui).  

 Un des plus grands savants musulmans : Ibn al Qayyim Al-Jawziah (qu'Allah lui fasse miséricorde) a réalisé une étude complète et très intéressante dans son ouvrage sur la médecine prophétique. A partir de cet ouvrage de base et en utilisant plusieurs de ses traductions, j’ai pu réaliser une première synthèse reprenant les règles d’hygiène et de santé préventive en islam. Je travail actuellement à l’approfondissement de ce projet dont le but est de faciliter l’application de la médecine prophétique dans notre quotidien.

 

La médecine prophétique est avant tout une médecine préventive alliant l'utilisation de remèdes naturels (aliments, plantes) et de remèdes spirituels (coran, prières, invocations, jeûne..). Contrairement aux idées généralement reçues et connues de tous, elle ne se résume pas à l'utilisation de remèdes comme le miel, l'utilisation de la graine noire (al habba sawda) ou d'autres semblables. Nous apprendrons notamment que plusieurs facteurs comme le climat, le pays, les habitudes et bien d’autres points devront être pris en compte dans le choix de nos remèdes et particulièrement de notre alimentation.  Afin de me perfectionner et de mieux vous conseiller, je suis actuellement en formation de « conseillère en hygiène de vie et diététique » et je souhaite également par la suite poursuivre mes études dans le domaine de la naturopathie.

 

Retrouver désormais tous mes conseils, recherches, actualités sur la médecine arabo-musulmane, l’islam et la santé au naturel, en me rejoignant sur les sites suivants :

 

Mon blog personnel : Oummi bio et naturo

http://oummi-bio.over-blog.com/

 

Terraherba

http://terraherba.6mablog.com/

 

MM Blog

http://www.mm-blog.fr/

 

Pour toutes informations complémentaires, conseils personnalisés :

oumibionaturo@hotmail.fr

 

Elodie/Amina, oumhourya, conseillère en hygiène de vie et diététique.

  

Partager cet article

Published by Medecine Prophétique - dans Informations-actualités du blog
commenter cet article
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 12:11

aliments-contraire.jpg

 

Voici une règle de base des médecines traditionnelles, je vous renvoi à l’article sur la théorie des humeurs si vous n’avez pas encore eu le temps d’étudier la question :

 

http://medecine-prophetique.over-blog.com/article-32434691.html

 

C’est notamment sur cette base que je suis en train de travailler en ce moment, l’objectif étant de pouvoir réaliser un tableau de comptabilités alimentaires respectant les règles de la médecine prophétique, je travail actuellement à partir de 3 ouvrages : toujours les ouvrages sur la médecine prophétique de Ibn al Qayyim et de Jalla ad Din as Suyuti mais également sur « la révélation des énigmes dans l’exposition des drogues et des plantes » écrit par Abdelrazzaq Muhammad Ibn Hamaduch rahimahullah qui répertorie toutes les qualités des aliments et des plantes en incluant les régimes Européen ce qui me permet de compléter mon étude.

Cependant, il faudra encore être patient car c’est un travail minutieux qui demande beaucoup de temps et d’investissement…

 

 

Pour éviter les maux des aliments, les améliorer, augmenter leurs utilités par ce qui les rend non nuisibles :

 

Selon Ibn al Qayyim rahimahullah,

« Dans les deux sahihs d’après Abdullah Ben Jaafar :

« J’ai vu le messager d’Allah manger des dattes blettes avec du concombre grand »

Les dattes blettes sont chaudes-humides au second degré

Le grand concombre est froid humide au second degré

 

En général chacun des chauds et des froids est bon pour l’autre et à l’avantage d’éliminer la plupart des maux, d’opposer chaque nature par son contraire, de pousser son irritation par l’autre, c’est l’essentiel de tous traitement et l’origine de garder la santé, voir toute science médicale en profite. 

Opposer le défaut du froid au chaud, le chaud au froid, l’humide au sec, le sec à l’humide et la modification de l’un par l’autre constitue le meilleur traitement pour protéger la santé. »

Partager cet article

Published by Medecine Prophétique - dans La préservation de la santé
commenter cet article
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 17:58

fruits.jpg

 

 

Selon Ibn al Qayyim rahimahullah :

 

« Les médecins sont d’accord, que s’il est possible de traiter une maladie par la nourriture existe, on ne revient plus au médicament et que s’il est possible de traiter une maladie par un médicament simple on aura plus recours au composé.

Ils ont dit : « Toute maladie qu’on peut vaincre par la nourriture et du régime, on ne doit pas essayer de la vaincre par les médicaments. 

Ils ont dit : « le médecin ne doit plus être passionné à prescrire des médicaments »

 

 

Utilisation de la diète, du régime

 

« Le médecin doit apporter le bon état de la santé manquant ou le garder en forme et éloigner la maladie existante par ce qui l’empêche de se produire : par le régime.

Ainsi Il cherche à rétablir l’équilibre du corps en :

-                 Rassemblant ce que la dispersion est nuisible

-                 Diminuant ce que l’augmentation fait mal,

-                 Ou augmentant ce que la diminution n’est pas convenable.

 

 

On mettra en pratique les 3 règles de la médecine des corps (conserver la santé, s’éloigner de toute chose nuisible, rejeter les matières corrompues) en :

1-                        Rejetant les matières corrompues

2-                        Le sang agité, les spermes successifs, l’urine, l’excrément, la flatuosité, les matières vomies, l’éternuement, le sommeil, la faim et la soif, ces 10 choses ne doivent pas être obstruées

3-                        La diète le régime

 

 

Il y a deux sortes de régimes :

-                 L’abstinence de tout ce qui attire la maladie (diète des sains)

-                 L’abstinence de tout ce qui augmente la maladie (diète des malades, car si la maladie est à la diète, sa maladie cesse de s’aggraver et ses forces commencent à l’éloigner)

 

Le Prophète sallalahu`alayhi wa salam recommandait la diète et défendait tout ce qui peut être nuisible, Salma fille de Qays a raconté ceci :

 

« Qays entra chez le Prophète où il trouvé `Ali qui était en pleine convalescence. Nous avions avec nous des rameaux de régime de dattier.

Le Prophète  sallalahu`alayhi wa salam se mit à manger, `Ali se mit à manger aussi

« Va doucement `Ali, tu es encore convalescent » dit alors le Prophète sallahu `alayhi wa salam.

`Ali s’arrêta, le Prophète  sallalahu`alayhi wa salam continua à manger des dattes.

IL leur fut servit ensuite de la blette et de l’orge cuite,

« Ceci t’est plus à propos et convient mieux à ton état de santé » dit alors le Prophète le Prophète sallalahu`alayhi wa salam à `Ali.

 

 «  En général, la diète est le plus grand des remède et empêche la maladie si elle n’arrive encore et si elle arrive elle arrête son augmentation et sa propagation.

IL serait bon de savoir que la défense à un malade, convalescent ou un sain, de prendre un aliment fortement désiré par lui et par sa nature et qu’il en prend une petite quantité que sa nature n’a pas de mal à la digérer, alors cet aliment ne lui sera plus nuisible, voir il lui serait efficace car l’estomac et la nature la reçoivent avec consentement, d’où la rectification de ce qu’on a peur d’être nuisible et peut être serait il plus efficace que de prendre ce que la nature déteste et le pousse des remèdes. »

 

Ibn Majah dans son sounan rapporte d’après Ikrimah d’après Ibn `Abbas :

«  Le Prophète sallalahu`alayhi wa salam rendit visite à un homme, il lui demanda : que désire tu ?

L’homme lui répondit : du pain de froment.

 Le Prophète sallalahu`alayhi wa salam dit : «  celui qui possède du pain de froment doit en envoyer à son frère, puis il reprit :

 si vous avez un malade qui désire quelque chose à prendre, donnez la lui à manger. »

 

 

Ibn Taymiyyah rahimahullah dans sa définition des maladies prescrit l’utilisation de la diète en cas d’excès ou une consommation de nutriments essentiels en cas de carences :

 

« Elle est l’opposé de la bonne santé. Il s’agit d’une dégradation en l’homme qui altère 2 choses :

-                  Sa perception ( ex : être frappé de cécité ou de surdité, percevoir des choses à l’opposé de ce qu’elles sont vraiment, s’imaginer des choses qui n’existent pas en réalité.)

-                 Son état physique (être atteint de faiblesse digestive, détester des aliments dont on a besoin tout en aimant ce qui est néfaste et fait souffrir.)

 

De tous ces facteurs naît une douleur physique qui est due à une dégradation :

-                  quantitative :

Soit un manque d’éléments nutritifs vitaux que le souffrant doit donc consommer

Soit un excès et le soufrant doit donc se mettre à la diète.

ou

-                 Qualitative : Comme être atteint d’une forte fièvre ou d’un froid intense, dans ce cas le souffrant doit avoir recours à des remèdes. 

 

Selon Jalal ad din as Suyuti rahimahullah :

" Dés que l'on peut traiter l'individu par les ressources alimentaires (c'est à dire régime diététique), on a pas alors à recourir aux médicaments."

 

 

Citations des grands savants médecins

 

Tant que tu peux soigner à l’aide d’aliments, ne soigne pas avec des médicaments. (Al Razi)

Si le patient peut être traité par le régime, éviter les médicaments, les associations de médicaments; et s'il peut être traité par des médicaments simples, éviter les associations de plusieurs médicaments. (Al Razi)

Si tu tiens à maintenir en bon état le tempérament de quelqu'un, donne-lui une alimentation appropriée. (Ibn Sina, Poème de la médecine, 792)

 

 

Revoir  l’article sur la répartition des maladies provenant de la nourriture :

http://medecine-prophetique.over-blog.com/article-32840041.html

 

Nous verrons également par la suite dans la série d’articles consacrée à la préservation de la santé le grand rôle que notre alimentation pourra jouer.

 

Partager cet article

Published by Medecine Prophétique - dans Les traitements
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 16:30

 médoc

 

 

Selon Ibn al Qayyim al Jawziah rahimahullah :

 

Le Prophète sallalahu `alayhi wa salam traitait la maladie au moyen de trois genres de remèdes :

 

-           Les remèdes naturels

 

-           Les remèdes divins

 

-           La combinaison des deux

 

 

 

Le traitement par des remèdes solitaires (simples)

 

Le Messager  sallalahu `alayhi wa salam  appliquait le traitement sur lui-même, puis il l’appliquait sur celui qui était atteint par une maladie.

L’emploi des médicaments composés, dits pharmacologiques, ne fut jamais de ces directives, ni de celles des compagnons. Mais la plupart de leurs remèdes était sous la forme solitaire, il se peut qu’ils y ajoutent un autre qui est auxiliaire ou apaisant.

 

 

Annotations du Dr Hébri Bousserouel concernant les médicaments de synthèse

« Muhammad et la médecine édition « La plume universelle »

 

« Ces dernières années les médicaments de synthèse ont prouvé leur degré de toxicité, une appellation nouvelle est apparue : les effets indésirables ou secondaires. Les contrôles effectués avant et après la commercialisation des médicaments de synthèse se sont révélés insuffisants ou erronés, ces médicaments sont la cause de beaucoup d’accidents certains mineurs (pas d’hospitalisation) d’autres modérés (traitement , hospitalisation) parfois mortels (décès).

 

Les médicaments synthétiques peuvent être dangereux car nous avalons quotidiennement sans aucune arrière pensée et avec une confiance aveugle ces produits chimiques les plus toxiques :

 

-           Parce que nous avons mal

-           Parce que nous en avons besoin

-           Parce que c’est le médecin qui l’a prescrit

-           Parce que nous sommes ignorants

-           Parce qu’il n’y a aucun contrôle de ces médicaments

 

Nous avons oublié par ignorance ce que notre mentor Muhammad ibn Abd Allah sallalahu `alayhi wa salam  nous a enseigné comme remèdes divins pour nos cœurs et pour nos maladies, pour nous attacher à des médicaments synthétiques, toxiques et pernicieux pour notre santé.

Nous sommes devenus dépendants de ces médicaments toxiques, ignorant totalement leur dangerosité.

 

Tout ce qui est bénéfiques pour l’organisme de l’être humain existe naturellement dans le milieu dans lequel Allah  a créé pour lui. Nous nous sommes détachés de nos racines et avons oublié, voir, nous ne voulons pas entendre parler des remèdes naturels enseignés par Muhammadsallalahu `alayhi wa salam  .

Qui lui-même les tiens du Maître et du Créateur de toutes choses, Allah azawajal.

 

Alors que les remèdes naturels sont une production de la vie. Nous sommes créés de terre, les plantes croient et vivent dans cette même terre, ce sont une production de la vie. Il y a une comptabilité certaine entre ces deux entités, voir même une complémentarité, puisque créés par le Créateur et Maître de toute chose Allah subhanahu wa ta'la  :

« Tout ce qui est dans les cieux et sur la terre glorifie Allah. A lui la royauté et la louange ! Il est omnipotent !. » (S.64 /v1)

 

Les laboratoires pharmaceutiques réalisent des bénéfices dépassant tout entendement, ils ont rendu les patients dépendants de leurs produits nocifs. Ces patients contribuent à leur détriment à l’enrichissement de ces laboratoires. Certains de ces médicaments sont totalement inefficaces, mais ils les vendent quand même puisqu’ils rapportent gros.

 

Personne ne peut savoir quelle réaction chimique complexe pourra se produire dans l’organisme à la suite de l’absorption de plusieurs médicaments synthétiques. Il faut savoir que toute interaction entre les médicaments synthétiques qui sont des substances chimiques déjà nocives seules  peut provoquer des réactions considérables en association.

 

Prenons le cas des effets indésirables des antibiotiques:

 

-           Effets toxiques sur le cerveau, le foie, la moelle osseuse et les reins

-           Les réactions d’intolérance gastrique.

-           Les allergies

-           Diminution de la résistance naturelle aux infections

-           Prolifération des champignons

-           Prédisposition aux cancers.

 

Voir le développement de tous ces points chapitre « les médicaments de synthèse »

 

Exemple de quelques effets indésirables provoqués par les médicaments de synthèse :

 

-           Ulcères de la gencive, coloration des dents en noir, multiples caries (Neuroleptiques (agitation, hyperactivité) , anxiolytiques, antidépresseurs, morphiniques, anorexigènes)

-           Ulcères d’estomac et hémorragies digestives (corticoïdes à fortes doses et pendant longtemps, ainsi que l’aspirine, l’indocid et le profénid)

-           Constipations, diarrhées pouvant aller jusqu’à des cas graves.

-           Atteinte  et détérioration des cellules du foie. (surcharges de produits toxiques)

-           Atteinte des voies urinaires (diurétiques, corticoïdes, antalgiques)

-           Atteinte de l’œil (isoniazide, pénicillamine, Ethambutol, Chloramphénivol, , contraceptifs oraux (pilule))

-           Atteinte de l’oreille (médicaments pour la tuberculose, Streptomycine, la gentamycine, les antibiotiques)

-           Troubles neurologiques (contraceptifs oraux pilule, les dérivés adrénergiques, anafranil, tofranil.)

Attention pas de consommation abusive ! "

 

 

Partager cet article

Published by Medecine Prophétique - dans Les traitements
commenter cet article
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 11:53




Pour suivre l'évolution de ma formation et des projets, conseils en naturopathie et médecine prophétique :  

 

http://oummi-bio.over-blog.com/

 

banner

 

 

Partager cet article

Published by Medecine Prophétique - dans Informations-actualités du blog
commenter cet article
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 11:58




La répartition des maladies provenant de la nourriture :

 



Selon Ibn al Qayyim
, il existe plusieurs espèces de maladies :


-         
Des maladies matérielles causées par l’excès d’une matière dépassant les bornes dans le corps jusqu’à ce qu’il gêne ses actions naturelles, elles constituent la plupart des maladies, leurs causes sont : introduire dans le corps une nourriture avant que celle qui la précèdent ne soit digérée.


-         
L’excès de quantité dont le corps a besoin


-         
Manger des nourritures peu utiles et qui sont lentement digérées.


-         
L’abondance des nourritures de composition diverses et variées.



Si un humain rempli son ventre par ces nourritures et s’il s’y habitue, elles lui causeront des différentes maladies, quelques une guérissent lentement et d’autres rapidement.


S’il se nourrit avec modération et mange selon ses besoins
, quantitativement et qualitativement, modérément : cela sera plus favorable au corps qu’une grande quantité de nourriture.

 



Les degrés de la nourriture
sont au nombre de trois :


-               
Le degré du besoin


-               
Le degré de satisfaction


-               
Le degré de l’excès



 

Le Prophète sallallahu`alayhi wa salam  a dit dans des traditions bien attribuées :

 
«  L’humain n’a pas rempli un récipient pire qu’un ventre ;

il lui suffit quelques bouchées qui maintiennent son dos,

s’il le fait de toute nécessité :

il doit laisser le tiers pour manger, le deuxième tiers pour boire

et le troisième tiers pour souffler.
 »



Etant donné qu’il y a dans l’homme une partie terrestre, une autre aérienne et une troisième aquatique, le Prophète sallallahu `alyhi wa salam
 a divisé sa nourriture, sa boisson et sa respiration en trois parties. »



( Pour la partie de feu se reporter aux explication d’Ibn al Qayyim chapitre « pour se protéger de l’indigestion »)




Selon Ibn al Qayyim rahimahullah
  :


«  Ce que l’on vient de citer est plus utile au corps et au cœur : car si le ventre est plein de nourriture, il sera incapable de recevoir la boisson et s’il y apporte la boisson il sera très étroit pour le souffle et cela lui causera l’affliction et la fatigue, il sera considéré comme celui qui porte un lourd fardeau et entrainera:

La corruption du cœur, la paresse des organes , leurs mouvements vers les désirs qui nécessitent la satiété.

 


Remplir le ventre de nourriture préjudicie le cœur et le corps
, cela arrive si le rassasiement est permanent ou s’il est fréquent, mais s’il se produit quelques fois, il n’y aura plus d’inconvénients.
Abu Hourayra et les compagnons  ont mangé et bu plusieurs fois en la présence du Prophète jusqu’à ce qu’ils soient rassasiés. "

Partager cet article

Published by Medecine Prophétique - dans La maladie
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 11:38




 

La théorie des humeurs vous est présentée ici dans le but de comprendre la classification des remèdes naturels (aliments, plantes...) en terme de degrés (1, 2 , 3, 4)  et de qualités (chaud, froid, humide, sec) ainsi que de tempéraments ,  ces notions étant abordées dans les livres portant sur la médecine prophétique, les théories étant  également relativement proches.

(Voir définition de la maladie par Ibn al Qayyim et médecine théorique et scientifique de jalal ad din as Suyuti)
 

 



THEORIE DES HUMEURS
 

 

 



En médecine, l'humeur est un terme vieilli pour évoquer un fluide contenu dans l'organisme.

De nos jours le terme humeur est peu utilisé en médecine.

La médecine hippocratique croit que la digestion est une cuisson des aliments dans l'estomac.

Les médecins hippocratiques pensent que la plupart des maladies proviennent d'une mauvaise digestion.

La théorie des humeurs fut l'une des bases de la médecine antique. Le terme "humeur"  vient du latin umor qui est lui même un mot venant du grec ancien et qui signifie liquide, .

 

Le régime alimentaire est proposé pour maintenir ou rétablir l'équilibre des humeurs.

A l’image des corps terrestres constitués de quatre éléments, Air, Feu, Terre, Eau, les corps humains sont constitués de 4 humeurs : sang, bile jaune. bile noire, flegme (ou lymphe).


Le sang
(alimente le corps) humide et chaud, produit par le foie il est reçu par le coeur.


Le flegme humide et froid (sa destination est de se transformer en sang, lorsque le corps est privé d’aliments et de lubrifier les organes, lorsqu’elle n’a pas ses qualités normales elle est salée, tend à s’échauffer, lorsqu’elle devient acide , elle tend à se refroidir jusqu’au froid complet.). Il est rattaché au cerveau.


La bile jaune chaude et sec (bile jaune , réceptacle la vésicule biliaire, adoucit et fluidifie le sang, venant également du foie.


La bile noire, L’atrabile sec, froid (elle épaissit le sang, alimente rate et os.) . Venant de la râte.


Concernant la partie de feu dans le corps, des médecins ont divergé et on dit : qu’il y a dans le corps une partie de feu qui est l’un de ses principes, d’autres plus raisonnables se sont disputés entre eux et ont dit qu’il n’y a plus de partie de feu dans le corps (voir explication et argumentation d’Ibn al Qayyim , chapitre « Pour se protéger de l’indigestion » (p19).

Chacune de ces humeurs, est au croisement de deux des 4 forces fondamentales (qualités) : le chaud, le froid, le sec et l'humide.

A chaque saison et pour chacun des 4 âges de la vie, correspond une humeur dominante.

Le sang, correspondant corporel de l’Air, est à la fois chaud et humide. C’est l’élément dominant de l’enfance, du printemps, qui donne un tempérament sanguin, porté au plaisir.

La bile jaune, la "cole", chaude et sèche, est l’élément dominant de la jeunesse, elle donne un tempérament coléreux, plein de Feu. La bile domine en été.

 L’automne, froid et sec, est la saison de l’âge adulte, dominée par la Terre et son correspondant, la bile noire. Le tempérament adulte est mélancolique ou atrabilaire, deux termes signifiant bile noire, en grec et en latin.

Enfin, l’hiver est la saison de l’Eau, froide et humide, et de la vieillesse. Les personnes âgées sont flegmatiques ou lymphatiques, dominées par le flegme (ou la lymphe).



Chaque personne naît avec un tempérament dominant, qui est le signe distinctif de son caractère.

Un sanguin se reconnaît à son teint plutôt rouge, à sa vigueur, à son embonpoint.

Un colérique a le teint jaune, un corps sec et nerveux.
 
Le mélancolique est gris, plutôt maigre.

Un flegmatique sera plutôt maigre et mou, le teint pâle.


Chaque type de tempérament est attiré par des aliments lui correspondant.


La santé consiste en un équilibre des humeurs dans l’organisme humain

La maladie apparaît lorsqu’il y a une rupture dans l’équilibre habituel des humeurs chez l’homme que ce soit par excès ou défaut d’une humeur ou par sa corruption.

L’équilibre parfait est extrêmement rare de même que la santé parfaite.


Un léger excès de l’une d’elles induit des tempéraments différents (مزاج ).

 Ainsi un excès de sang entraîne un tempérament sanguin (chaud et humide)…


L’humeur entraînant les maladies les plus graves est la bile noire (المرة السوداء ) qui occasionne des maladies comme la mélancolie, le cancer, les tumeurs malignes ...

Partant de ces principes, l’apport musulman a consisté systématiser cette recherche et à évaluer la force et les qualités dominantes de toutes les substances.


Chaque substance sera donc définie selon ses qualités froides ou chaudes, sèches ou humides et par son degré dans ces qualités.

A la précision de ces degrés de qualités s’ajoutent la description de la substance et de ses effets sur les maladies, ses modes de préparation et d’administration, ses contre-indications, la posologie et les succédanés pouvant pallier le manque d’une substance donnée .

Partager cet article

Published by Medecine Prophétique - dans La médecine
commenter cet article